Tous mobilisés autour du Tétras Lyre

Dans un précédent billet de septembre, je vous informais d’une réunion d’information organisée par le parc de chartreuse autour du Tétras Lyre.  Au cours de cette soirée,  les animateurs ont fait le point sur la situation du tétras lyre dans les alpes et plus particulièrement en chartreuse. En seconde partie de soirée, une enquête sociologique nous a été présentée  : « Connaissances et visions d’acteurs concernées par le tétras-lyre en Chartreuse  » une syhtèse de cette enquête est disponible sur le site du parc de Chartreuse. Et un débat a suivi les présentations.

Deux groupes de travail sont nés de cette soirée,  afin de tenter de mettre en place des actions pour protéger et conserver la population de tétras lyre en Chartreuse. Ces groupes de travail ont réunis de nombreux acteurs de nos montagnes : 

  • Des accompagnateurs en moyenne montagne
  • Des sportifs,
  • Des chasseurs,
  • l’ONF,  
  • le Club Alpin Français,
  • Des représentants de  station de la trail de Saint Pierre,
  • Des associations de protection de la nature
  • La fédération des alpages de l’Isère,
  • Le conseil départemental,
  • ainsi que des particuliers

Je n’ai hélas pas pu prendre part à ces groupes faute de disponibilités. Mais je reste proche du projet.

portrait tétras lyre - thomas capelli

 

L’objectif est de mobiliser les connaissances des acteurs locaux sur l’espèce,  développer des suivis partagés, puis mettre en place des mesures conservatoires du tétras-lyre en collaboration avec les acteurs concernés.  

 

Les études réalisées sur le territoire montrent que les populations de tétras se maintiennent sur les Hauts de Chartreuse, qu’elles ont quasiment disparues sur les secteurs Outheran, Grand Som / Petit Som, et qu’elles diminuent sur les secteurs Grande Sure, Charmant Som, Chamechaude.

tétras lyre en pleine nuitLes premières propositions sont en train de voir le jour : le groupe de travail a proposé de mettre en place des zones de quiétude hivernale sur les secteurs Charmant Som et Chamechaude. A partir des inventaires des zones d’hivernage du tétras-lyre et des parcours de ski de randonnée connus des zones de quiétude hivernale ont été définies. Des panneaux de signalisation vont être installés cet hiver pour que les pratiquants puissent les visualiser. 

Chamechaude et le Charmant som  sont deux secteurs extrêmement fréquentés, ils font parti des sommets les plus fréquentés d’Europe en hiver ! On peut pratiquement y trouver des humains 20h/24h ! Les secteurs restant vierges de toutes traces sont quasi inexistants . Ces deux zones sont donc stratégiques à la fois pour protéger les animaux et leur offrir un espace de tranquillité en cette saison difficile, mais également pour communiquer et sensibiliser un maximum de monde ! Le tétras lyre lutte pour se nourrir en hiver, et le peux de nourriture restant apporte une faible quantité de calories. Si  un dérangement ou deux n’est pas trop problématique une présence humaine permanente ou des dérangements à répétition l’obligera à trouver une nouvelle zone de quiétude et engendrera du stress et une dépense énergétique inutile. Le dérangent hivernal fait parti des principaux facteurs de disparition mais ce n’est pas le seul. C’est cependant le facteur sur lequel il est le plus facile d’agir si tout le monde respecte les zones définies et fait preuve d’un peu de bon sens.

Voici la zone de quiétude de Chamechaude : (vous remarquerez que les voies habituelles de montée et de descente à ski restent inchangées.

Zone quiétude tétras lyre Zone quiétude tétras lyre

Vous trouverez plus d’information sur ce projet sur le site du Parc de Chartreuse  

Si vous souhaitez participer au groupe de travail, vous pouvez contacter Paul Boudin sur : paul.boudin@parc-chartreuse.net

Duo de tetras lyre

le coq de bruyère en pleine parade - thomas capelli

Soyons tous acteurs et responsables pour laisser à ce magnifique Galiforme un chance de survivre. J’espère vraiment pouvoir en observer pendant longtemps et montrer ce superbe emblème des alpes à mes enfants !  Sacrifier quelques mètres de poudreuse pour laisser cet oiseau tranquille ce n’est pas un effort énorme. 

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas cet oiseau, je vous invite à aller jeter un œil à ma galerie Tétras Lyre

 

Blancheur

Cet hiver est vraiment l’hiver de tous les records :

  • record de chaleur,
  • puis record de sécheresse,
  • record du nombre de jours consécutifs sans dégel.
  • Et même si j’en ai peu profité on ne doit pas être loin du record de nombre de mers de nuages.

Même si je trouvais l’hiver 2012 plus rude avec une période de 10 jours sous -15°C, dans la vallée du Guiers, cela faisait longtemps qu’on avait pas passé autant de matin autour de -10°C.

Paradoxalement malgré le froid la neige s’est faite rare. Une bonne couche est tombée 14 janvier, et elle tient encore au sol et devrait recouvrir l’herbe encore un bon moment. Mais à cause du vent il y a une plus grosse quantité de neige en fond de vallée qu’en montagne. La pratique du ski devient à nouveau difficile.  Il faut espérer de nouvelles chutes de neiges pour que les stations puissent encore tourner. 

Alors cette année encore plus que d’habitude, lorsque les conditions sont réunies il faut savoir en profiter.  C’est dans cette optique que je suis allé me promener dans la neige. D’abord derrière chez moi le samedi 14, puis vers la crête de l’Aliénard le 15 janvier. Les conditions étaient hivernales, comme j’aime : des arbres, de la neige, de la brume et peu de couleurs….

paysage enneigé en chartreuse - Thomas Capelli

Best-of 2016

Bonjour a tous, et tout d’abord je vous souhaite mes meilleurs vœux pour cette année 2017. J’en profite pour remercier tous les visiteurs de ce site et de ma page facebook pour votre fidélité, vos commentaires, et vos encouragements.

Qui dit début d’année dit également bilan de l’année précédente. Comme vous avez pu le constater ce blog a été beaucoup moins animé que par le passé en 2016. J’ai été pas mal pris par d’autres projets assez chronophages qui m’ont maintenus en bas des montagnes. L’année se résumera en quelques chiffres approximatifs : environ 400km parcourus à pied en raquettes ou à ski pour faire mes photos, ce qui représente environ 28000m de D+. A cela se rajoute les nombreuses sorties sans photos à la recherches de belles ambiances et / ou d’animaux. Enfin, même si j’effectue la plupart de mes randonnées proche de chez moi il y a aussi un bon paquet de kilomètres parcourus en voiture, hélas c’est aussi nécessaire.

J’ai toujours autant de plaisir à parcourir les montagnes et plus particulièrement la chartreuse, seul ou avec les copains, et j’ai toujours autant de plaisir à partager ces moments avec vous. J’ai pas mal de projets photo pour 2017 mais je vous en parlerais prochainement…

J’ai choisi de vous présenter un best-of de 12 photos pour conclure cette année 2016, dont quelques inédites. Mais si je devais en garder une seule ça serait ce cliché de loup réalisé au printemps et dont je vous ai déjà parlé. Cette rencontre rare, exceptionnelle, intense a marqué toute mon année et depuis, je ne compte pas les heures passées à essayer de le revoir, plus ça va et plus je me rends compte que j’ai eus une chance inouïe que ce loup s’approche de moi et me laisse lui tirer le portrait. Car on ne rencontre pas un loup, c’est lui qui nous rencontre ! 

N’hésitez pas à cliquer sur les photos pour en profiter en plus grand ! 

1 – Noyer sous la neige : 

noyer-neige-chartreuse - Thomas Capelli

 

2 – Mer de nuage au Charmant Som :

mer de nuages au lever du soleil au charmant som - Thomas Capelli

3- Morille : 

morille chartreuse - Thomas Capelli

4 – Rencontre avec le loup : 

Loup chartreuse - Thomas Capelli

5 – Plan du lac, Vanoise … seule sortie hors chartreuse :

Plan du lac, grand casse - Thomas Capelli

6 – Les hauts de chartreuse :
7 – Sangle de Fouda Blanc :
8 –  Rochers de Chalve : 

9 – Grande Sure : 

10 – Couette [Edit : Chouette, merci Stephane !] chevêchette : 

chouette chevechette chartreuse - Thomas Capelli

11 – Lever de soleil au charmant som

lever de soleil charmant som - Thomas Capelli

12 – Pointe de la cochette : 

mer de nuages pointe de la cochette - Thomas Capelli

 

Soirée Tétras Lyre

C’est la rentrée, il est temps d’ouvrir à nouveaux nos agendas : soirée Tétras lyre

La Parc de Chartreuse organise une soirée autour du Tétras Lyre en Chartreuse. Mardi 27 Septembre 2016 à 18h30 à la salle des fêtes de Saint Pierre de Chartreuse.

 

le coq de bruyère en pleine parade - thomas capelli

Afin de protéger la population 15de tétras-lyre, le Parc naturel régional lance une grande opération de conservation réunissant de nombreux acteurs du territoire (forestiers, chasseurs, agriculteurs, naturalistes, acteurs du tourisme, randonneurs, stations de ski,…).

Cette soirée se veut également être un temps d’échanges pour co-construire un projet de conservation du tétras-lyre en Chartreuse.
plus d’info : http://www.parc-chartreuse.net/…/2469-tous-mobilises-autour…

portrait tétras lyre - thomas capelli

 

La situation du Tétras Lyre est inquiétante selon moi, donc cette soirée m’intéresse et je vais faire tout mon possible pour y aller. Et vous ? Que pensez vous de la situation des Tétras en Chartreuse et dans les Alpes ?

Autour de la Dent de Crolles

Les randonnées en Chartreuse ont été rares cet été, mais avec le peu de créneaux disponibles, j’ai quand même sélectionné quelques jolis coins à vous montrer. Voici une randonné sur les sentiers perdus de la dent de Crolles :

L’itinéraire classique étant sur-fréquenté, je fais le choix de monter par le Trou du Glaz, bien connu des spéléologues. En partant vers 18h du col du coq, je ne croiserais que deux randonneurs avant de rejoindre la croix. J’avais derrière la tête l’idée de faire un coucher de soleil sur l’Arche à l’aiguille, qui se cache sur une vire non loin de là. Mais le ciel s’est voilé assez rapidement sans laisser d’espoir d’avoir de belles lumières, j’ai donc simplement fait un aller retour vers cette arche. Celà faisait 5 ans que je n’y étais pas retourné. Désormais le chemin est très marqué, impossible de se tromper. L’arche à l’Aiguille fait partie des merveilles cachées de la Chartreuse.

Arche à l'aiguille - Thomas Capelli

Mes plans pour faire les photos espérées ayant été contrariés par la météo, je poursuis la balade jusqu’au plateau de la Dent de Crolles, histoire de flâner dans les lapiaz avant de regagner la croix pour redescendre par le Pas de l’Oeil. promis j’y retournerais dans de bonnes conditions de lumière.

Lapiaz et lances de malissard - Thomas Capelli Les hauts de Chartreuse, et les lances de Malissard - Thomas Capelli.