Mouflons de chartreuse

Comme chaque printemps je vais faire quelques sorties pour photographier les mouflons. C’est un animal très photogénique, qui est relativement facile à approcher à cette période de l’année.

mouflons méditerranéen dans le massif de la chartreuse

Après la fonte des neiges, les mouflons ont besoin de refaire le plein d’énergie avant la naissance des agneaux, ils sont donc beaucoup moins méfiants. En été les approches sont plus compliquées car il y a toujours une brebis qui surveille le troupeau pendant que les autres mangent…. C’est quasiment mission impossible d’approcher un troupeau de 50 individus sans se faire repérer par l’un d’entre eux. L’acuité visuelle de cet ongulé de montagne est son principal atout pour se défendre des prédateurs, c’est d’ailleurs pour ça qu’il préfère les milieux ouverts.

Au printemps, tout est plus simple : Il suffit de se faire accepter par le troupeau : une fois que l’on est repéré il n’y a plus qu’à rester immobile et patienter… comme ils se déplacent toujours lorsqu’ils mangent, ils finissent à un moment ou un autre par se rapprocher. Ensuite il faudra faire des gestes très lents, et ne pas se déplacer. Si jamais un mouflon vous siffle, c’est que vous vous êtes approché trop près… la fuite va être imminente.

Brebis de mouflon méditerranéen, juste avant les naissances en chartreuse - Thomas CapelliMouflone et son agneau né au mois de décembre - Thomas CapelliMouflon méditerranéen en chartreuse - Thomas Capelli

Cette année les naissances ont du retard par rapport aux saisons précédentes . Sur mon secteur il y a eus un un pic de naissance fin décembre, beaucoup plus important que d’habitude. Même si la neige a été tardive en Chartreuse cet hiver, elle a fait des ravages sur les jeunes mouflons nés pendant les fêtes. Pour le troupeau que j’observe depuis décembre, seuls 3 agneaux sur 10 ont survécus. Cette espèce n’aime pas du tout la neige, les mouflons ont plus de difficultés que les chamois pour trouver leur nourriture sous la neige, et ils peinent à se déplacer. Immaginez un jeune agneau de 40cm dans 40cm de neige !  D’habitude, le gros des naissance se fait entre le 15 mars et le 5 avril… pour l’instant les femelles sont pleines, mais elles n’ont pas encore mis bas. Les petits que l’on peut observer ont déjà 4 mois et sont bien costauds.

Mouflone et son petit dans la vallée du guiers en chartreuse - Thomas CapelliMouflone au printemps dans le parc naturel régional de chartreuse - Thomas CapelliGros mouflon belier de chartreuse - Thomas Capelli

mouflon en fin d'après midi dans une prairie de chartreuse - Thomas CapelliMouflone dans la lumière du coucher du soleil, quelque part en chartreuse - Thomas Capelli

2 réflexions au sujet de « Mouflons de chartreuse »

  1. Ping : La clairière aux mouflons | Thomas Capelli Photos Chartreuse

  2. merabti wassila

    aujourd’hui j’ai fais une rando aux banettes, a mon retour non loin du refuge je suis tombé nez à nez avec un mouflon, j’ai eu tout le loisir de l’observer car aprés une courte course il s’est retourné et m’a observé à son tour, la présence de mon chien n’avait pas l’air de le troubler, il faut dire que Baya, mon chien, etait comme moi, figée devant ce si beau spectacle. plus loin j’ai vu dans la prairie un troupeau de femelles et un mâle, trop loin pour savoir s’il s’agissait de bouquetins ou de mouflons. arrivée au col de la charmette j’ai eu droit au passage d’un cerf adulte traversant la route. Bref, je juge cette journée comme magique mis a part la rencontre en début de journée avec un chasseur…. ( beaucoup moins magique son fusil )

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *