Blancheur

Cet hiver est vraiment l’hiver de tous les records :

  • record de chaleur,
  • puis record de sécheresse,
  • record du nombre de jours consécutifs sans dégel.
  • Et même si j’en ai peu profité on ne doit pas être loin du record de nombre de mers de nuages.

Même si je trouvais l’hiver 2012 plus rude avec une période de 10 jours sous -15°C, dans la vallée du Guiers, cela faisait longtemps qu’on avait pas passé autant de matin autour de -10°C.

Paradoxalement malgré le froid la neige s’est faite rare. Une bonne couche est tombée 14 janvier, et elle tient encore au sol et devrait recouvrir l’herbe encore un bon moment. Mais à cause du vent il y a une plus grosse quantité de neige en fond de vallée qu’en montagne. La pratique du ski devient à nouveau difficile.  Il faut espérer de nouvelles chutes de neiges pour que les stations puissent encore tourner. 

Alors cette année encore plus que d’habitude, lorsque les conditions sont réunies il faut savoir en profiter.  C’est dans cette optique que je suis allé me promener dans la neige. D’abord derrière chez moi le samedi 14, puis vers la crête de l’Aliénard le 15 janvier. Les conditions étaient hivernales, comme j’aime : des arbres, de la neige, de la brume et peu de couleurs….

paysage enneigé en chartreuse - Thomas Capelli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *