Brame 2013 : Préambule

Le brame du cerf en Chartreuse : toute une histoire ! Comme chaque année, entre mi-septembre et mi-octobre, des raires rauques résonnent dans nos forets : les cerfs sont  en effervescence pour leurs biches. Ils consacreront 1 mois entier à charmer les biches, lutter contre leurs rivaux, oubliant même de se nourrir.

Cette année, et après 3 saisons sans succès, j’avais décidé de mettre le paquet. J’en avais assez de croiser plus d’humains sur les places de brame que de cerfs. Du coup : j’ai concentré la majore partie de mes efforts sur un spot loin de tout. Aucun chemin, pas d’humain, des animaux quasi jamais dérangés le reste de l’année… Ce spot avait été repéré en fin de brame de l’an passé, j’y suis remonté plusieurs fois au mois d’aout histoire de bien connaitre le territoire, m’en imprégner, savoir par où accéder en fonction du vent, repérer les coulées des animaux, et voir où placer mon affut.

Je ne coupe pas de branche, et ne laisse quasi aucune trace de mon passage, pour ne pas que d’autres humains qui passeraient par là, se mettent à fréquenter ce coin encore bien préservé. C’est le prix à Payer pour pouvoir encore en profiter seul les prochaines saisons. Vous comprenez donc que je n’en dirais pas plus.

Le brame a donc commencé dans des ambiances assez humides : Ambiance nuageusebrume sur les sapins de chartreuseautomne pluvieux en chartreuse

Il se résume en quelques chiffres :

  • 60h dehors entre le 1er septembre et le 10 octobre
  • plus de 4500m de dénivelé positif
  • Entre 10 et 14 kg dans le sac à dos
  • plus long affut : 10h d’affilé
  • Énormément de souvenirs
  • peu de photos.

Parfois, après de longues heures à attendre sans rien voir, quelques champignons servaient de maigre lot de consolation :

ceuillette champignons

Et après la pluie vient le beau temps : sorbier des oiseleurs en chartreuse

C’est aussi ça la magie du brame.

— A suivre —

3 réflexions au sujet de « Brame 2013 : Préambule »

  1. mickael26

    Salut,

    Vite vite la suite … 😉
    Je crois que c’ est le prix à payer, chercher des coins pas trop fréquentés par des humains…et rester discret
    J’ espère quand même que tu as été récompensé.

    A+

    Répondre
  2. Ping : Brame 2013 : les cerfs chartrousins | Thomas Capelli Photos Chartreuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *