Les acrobates

Après plusieurs tentatives infructueuses pour aller voir les bouquetins dans les hauts plateaux de Chartreuse, je me posais beaucoup de questions sur l’effectif des bouquetins. Puis en glanant des informations ça et là, j’ai appris fin décembre qu’un groupe de 7 bouquetins fréquentaient une zone vers le Granier.  Ni une ni deux, par une belle après midi, je montes dans l’espoir de croiser les bouquetins. C’est la période du rut, et j’espérais bien voir quelques mâles, et qui sait peut être même des combats.

Une fois arrivé sur le secteur, je fouille toutes les vires sans rien voir, un peu déçu je suis prêt à redescendre lorsqu’une tache sombre dans une vire haut perchée attire mon attention.  Je sors les jumelles et là je vois une étagne et deux cabris :

1-bouquetins-parc-chartreuse

Voici Vénus, un étagne née en 2005 dans Belledonne et réintroduite en chartreuse en mai 2010. Elle est accompagnée de deux jeunes cabris nés pendant l’été 2016.

2-bouquetins-acrobates 3-bouquetins-vire-chartreuse 4-bouquetins-chartreuse

J’ai souvent observé des chamois dans des situations similaires en train de lécher le sel sur les falaises calcaires comme ici à la Sure en  2010 :

_IGP2657_IGP2658

Les animaux ont besoin de sel en complément des végétaux qu’ils mangent, et donc encore plus en hiver. J’ai cherché une explication scientifique mais je n’ai rien trouvé. Par ici on dit qu c’est pour les cornes, par là on parle des os et de la dentition… De mes souvenirs de physiologie les minéraux servent aux fonctionnement des cellules (potatium, calcium, sodium, l’iode, …) est-ce pour ça que les animaux lèchent les rochers pour trouver du sel ? Si vous avez la réponse je suis preneur…

Ce qui est le plus frappant dans ces photos c’est l’agilité des animaux dès leurs plus jeune age. ils n’ont aucun problème avec le vide ou la verticalité…  impressionant.

Une réflexion au sujet de « Les acrobates »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *